Concours complet : les épreuves

Connu également sous l’appellation CCE, le concours complet d’équitation comprend trois épreuves bien distinctes. Ayant connu son essor en Angleterre et conçu principalement pour les équipes militaires, ce concours est actuellement ouvert au grand public. Vous comptez y participer ? Nous vous proposons de découvrir dans cet article ces épreuves.

Le dressage

Le concours complet d’équitation débute toujours par le dressage. Il s’agit d’une épreuve conçue pour examiner le couple cheval-cavalier, leur cohérence et leur aptitude. Cette épreuve est généralement constituée d’un enchaînement de 20 figures imposées, pouvant aller jusqu’à 25 figures, en fonction du niveau de compétition. Chaque figure réalisée est notée de 0 à 10, par un ou plusieurs juges, selon les règlements du concours.

Les notes qui vous sont attribuées seront ajoutées avec les notes d’ensemble, c’est-à-dire, celles concernant la soumission du cheval, son impulsion ou tout simplement vos positions. Notons que ces notes sont dans la plupart des cas plus élevées, soit d’un coefficient 2.

Le cross

Une fois l’épreuve de dressage terminée, vous devez passer par le cross. Cette épreuve demande particulièrement de l’anticipation et de la finesse. Pour la réaliser, il vous faudra également de l’endurance, et principalement de la force. Les obstacles qui composent le parcours doivent être surmontés sans aucune hésitation. Sachez que dans le cas d’un refus tant de votre part que de votre cheval, vous pouvez écoper d’une pénalité. En d’autres termes, vos points seront réduits. Sachez que trois refus peuvent aboutir à une élimination.

En pratique, un temps exact vous est donné pour réaliser le parcours et les obstacles qui le composent. Une seconde de dépassement revient à de grosses pénalités. Plus vous traversez rapidement les obstacles, plus vous aurez de bonnes notes. Toutefois, il est important de noter que l’allure et la position restent un atout majeur et ne doivent pas être laissées pour acquis.

Une fois cette épreuve terminée, les points de pénalités reçus sont ajoutées à la note de la première épreuve.

Le CSO ou le concours hippique

Pour cette dernière épreuve, les juges note l’agilité de votre cheval et votre précision. L’épreuve se fait sur un parcours d’obstacle tombants. Votre couple devra le réaliser sans aucune faute et dans un temps imparti. Notons que renverser un obstacle vous coûtera cher. Aucun temps minimal n’est imposé. Toutefois, un temps maximal doit être respecté. Vous n’aurez donc pas à aller vite. La vitesse n’est pas jugée lors de cette épreuve.

Qu’est-ce qu’une compétition équestre d’endurance ?
3 choses à savoir à propos du saut d’obstacles