Les figures de dressage les plus connues

Dans la pratique de l’équitation, il existe plusieurs figures de dressage. Il y a celles qui sont souvent  demandées pendant les concours et d’autres qui le sont moins. Cet article présente les figures les plus connues dans les sports équestres. La plupart sont des figures de manège. L’article explique les mouvements et le déroulement des figures.

Les figures de manège les plus connues

La volte fait partie des figures de dressage de base dans l’équitation. C’est une figure complexe qui nécessite beaucoup de travail. Elle requiert aussi une grande maîtrise du cavalier et consiste à faire un cercle de 6 à 10 m de diamètre. Elle s’exécute en suivant des lettres utilisées comme points de repère. Les lettres les plus souvent utilisées sont les B, P, R, S et E. Le cercle est une figure semblable à la volte, mais en plus complexe. Il consiste à faire un cercle de 10 à 20 mètres de diamètre. Pour une belle performance, l’incurvation joue un rôle important. C’est un terme utilisé pour signifier que le cheval doit être bien arrondi sur le cercle. La courbe de l’animal doit suivre les courbes de la ligne. Le cercle  fait partie des figures qui ne changent pas de main. La diagonal est une figure qui permet le changement de main. Cette figure de dressage amplifie et arrondit le geste du cheval. Elle se fait suivant une droite oblique. Le plus souvent, elle s’exécute de M vers K ou de H vers F. La vitesse varie selon le niveau du cavalier et celui du cheval.

La pirouette

C’est une des figures de dressage qui se fait au galop et au pas dans les compétitions. Elle consiste à faire de petits cercles avec le postérieur du cheval. Dans les plus belles performances, le postérieur du cheval donne l’impression de rester sur place. Pour réussir cette figure, il faut suivre des entraînements continus et selon les règles. C’est important que le cheval soit rond et léger.

La cession à la jambe

Ce mouvement se fait sur une diagonale de la piste. Il consiste à se déplacer de façon latérale avec une légère inclinaison. Le cavalier et cheval s’adonnent à beaucoup de travail pour y parvenir. Le cheval doit se diriger dans le sens inverse de l’action de la jambe de son cavalier. Pour une cession de jambe gauche, le cheval doit se déplacer vers la droite. Pour une cession de l’autre jambe, le cheval doit se diriger vers la gauche.

Qu’est-ce qu’une compétition équestre d’endurance ?
Concours complet : les épreuves