Prendre soin de son cheval avec la phytothérapie

phytothérapie cheval

La phytothérapie consiste à soigner avec des plantes. Basée sur des propriétés thérapeutiques d’extraits naturels de plantes, elle fait partie de la médecine douce. De nombreux médicaments pour chevaux sont fabriqués en extrayant des molécules chimiques des plantes naturelles. Mais la phytothérapie équine est utilisée surtout, pour fabriquer des compléments alimentaires.

Pourquoi prendre soin d’un cheval avec la phytothérapie ?

Chez le cheval, la phytothérapie permettra de le soulager de nombreuses pathologies chroniques comme l’arthrose et l’emphysème. Elle est bien adaptée au métabolisme d’un cheval. Étant herbivore, l’appareil digestif de ce dernier est conçu pour absorber complètement les plantes, ainsi que leurs composantes. Le recours aux plantes médicinales en cas des traitements curatifs ou préventifs, permettra de respecter l’organisme et l’environnement. La phytothérapie cheval ne remplace aucunement la médecine traditionnelle, pourtant, elle permettra de diminuer des traitements médicamenteux et d’éviter leurs effets secondaires. De grandes variétés de plantes peuvent être utilisées pour de nombreuses applications. Pour n’importe quel problème rencontré chez votre animal, il existe actuellement des compléments naturels pour l’aider. Toutefois, il est conseillé de discuter avec votre vétérinaire avant de recourir à la phytothérapie. Pour obtenir plus de détails sur la phytothérapie cheval, vous pourriez visiter ce site.

Quelles sont les meilleures plantes de phytothérapie pour chevaux ?

Il existe de nombreux produits naturels, compléments alimentaires et plantes très efficaces pour prendre soin du cheval. Riche en calcium, en potassium et en silice, la prêle de champs s’utilise en phytothérapie cheval pour ses propriétés de reminéralisation, dépuratives et diurétiques. Quant à la reine des près, elle est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques. La racine de griffe du diable ou d’Harpagophytum est connue pour améliorer la locomotion des équidés. Mais c’est une substance dopante, alors on l’interdit en compétition. Le curcuma est très riche en anti-inflammatoires naturels et en agents antioxydants. Le thym, l’eucalyptus, le plantain et la guimauve ont des propriétés antibactériennes, expectorantes et antitussives. Les plantes diurétiques comme la bardane, l’artichaut et le pissenlit permettent le bon fonctionnement des reins. Elles peuvent se combiner au Boldo, ou au Chardon Marie, des plantes hépato protectrices, afin de détoxifier le foie du cheval.

Quels sont les effets de la phytothérapie chez les chevaux ?

Des milliers de plantes aux vertus particulières peuvent être exploitées en phytothérapie. Chacune d’elle a d’usages typiques pour aider les chevaux dans des différentes situations. En général, cette médecine naturelle intervient en relais, entre ou après deux traitements. Utilisée en alternative naturelle aux anti-inflammatoires, elle permettra d’améliorer au quotidien, le confort du cheval en soulageant ses douleurs articulaires. Elle soulagera également la fourbure chronique, les courbatures ainsi que les raideurs. Les problèmes respiratoires font partie des pathologies chroniques chez les équidés. Les médicaments traditionnels disponibles ne font que soulager l’animal. Alors, de nombreux propriétaires se tournent vers les traitements naturels des toux, d’irritation et de l’emphysème. La phytothérapie cheval permet également de soulager les problèmes digestifs, les démangeaisons chroniques et de gérer les problèmes de stress et d’angoisse. Chez une jument pisseuse, certaines plantes agissent sur son cycle hormonal en apaisant ses douleurs ovariennes. Si l’animal est en bonne santé, la phytothérapie est employée à titre préventif afin de booster les défenses immunitaires de votre cheval. 

Microferm : quels sont ses avantages ?
Comment installer des dalles de stabilisation ?